16 juillet 2018

Puluc

LE PULUC

Origine: autochtones kekchis du Guatemala

Époque: civilisations précolombiennes

Nombre de joueurs: 2 à 4

Durée de la partie: 20 minutes

Type de jeu: Jeu de hasard raisonné

 

HISTOIRE DU PULUC

Ce jeu pratiqué par les indiens kekchis du Guatemala à l’époque précolombienne se jouait initialement avec des grains et des épis de maïs qui servaient respectivement de dés et de balises pour délimiter le parcours. Le jeu original se jouant à deux seulement, les adversaires s’installaient directement par terre l’un en face de l’autre pour y jouer. Le but du jeu étant de capturer tous les pions de l’adversaire, il symbolise les captures humaines destinées aux sacrifices du dieu Soleil qui étaient communes à cette époque de l’histoire de l’Amérique latine.

Commandez ce jeu en ligne par courriel: sygytobanjo@hotmail.com ou via Messenger @AlexLeRustik sur Facebook


 

LES RÈGLEMENTS

Matériel : Tablier rectangulaire à 9 cases, deux ramifications de 4 cases chacune (pour jouer à 3 ou à 4 joueurs). Quatre groupes de 5 pions colorés. Quatre languettes de bois faisant office de dés à deux faces: un côté marqué et un côté vierge.

But du jeu : Capturer le plus de pions de son ou ses adversaires.

Règles :

Pour jouer à 2, le tablier de 9 cases est utilisé. On rajoute 1 ou 2 ramifications si on joue à 3 ou 4 joueurs. (Voir l’image ci-contre représentant un tablier pour 4 personnes)

Mouvement: Chaque joueur possède 5 pions d’une même couleur. Les pions ne peuvent jamais reculer.  À son tour, le joueur lance les quatre dés. On obtient « 1 » par côté marqué. On additionne les côtés marqués pour déterminer le nombre de cases à franchir. Quand les 4 dés affichent leur côté vierge, alors le résultat est de « 5 ». Lorsqu’on joue à 3 ou 4 personnes, un pion peut bifurquer pour emprunter un autre embranchement. Un pion terminant sa course hors du tablier retourne chez lui et continue sa chasse. Il n’est pas nécessaire d’avoir le jet de dés exact pour sortir du tablier. Un joueur peut avoir plus d’un pion en jeu à la fois.

Capture: Un pion qui atterrit sur une case occupée par un adversaire capture le ou les pions présents sur cette case. Il place alors son pion sur ceux capturés et il doit poursuivre sa sortie hors du tablier en entraînant les jetons prisonniers dans son mouvement. La capture devient définitive uniquement quand le joueur réussit à sortir du tablier avec les pions capturés.

Sauvetage: Un joueur a la possibilité de sauver un de ses prisonniers en recapturant la pile de pions qui n’a pas terminée sa course hors du tablier. Il libère alors un de ses jetons qui pourra retourner sur le jeu en temps voulu. Un seul pion peut être libéré par tour.

Les points : Si un joueur perd ses 5 pions, il est éliminé de la partie en cours. La partie se termine lorsqu’il ne reste plus qu’un seul joueur sur le tablier. Tous les joueurs comptent les jetons capturés. Le joueur ayant capturé le plus grand nombre de pions adverses remporte la partie.

Note: Lors d’une partie à 3 ou 4 personnes, on enlève une ramification à chaque fois qu’un joueur ou une joueuse est éliminé(e) afin d’accélérer le jeu. Par contre, s’il y a toujours des pions dans cette section du jeu, on les laisse terminer leur course hors du tablier avant de l’enlever.